Les auteurs et créateurs ne sont pas des esclaves.

Mobilisons-nous pour défendre nos droits.

Signer la pétition : Le Gouvernement trahit les auteurs, Non à la légalisation du plagiat !

Beaucoup de choses, beaucoup trop de choses, sont faites en notre nom, sans que nous ayons notre mot à dire, voire sans que nous en soyons informés.

Ici et maintenant, nous pourrons dire notre mot.

Ce qui nous réunit, à défaut de nous unir, c’est le monde dans lequel nous vivons.

Notre monde n’est pas parfait mais il est perfectible.

Alors, répondons à l’invitation de Gandhi, en étant le changement que nous voulons voir dans le monde et en œuvrant ensemble pour faire de notre monde, un monde où il fait bon vivre.

 

 

Première opération

 

Les faits réels : Un auteur dépossédé de ses droits sur son œuvre par décision de justice. Ses comptes en banque bloqués par ceux qui ont reproduit son livre. Des juges qui autorisent ce que la loi interdit formellement.

La raison juridique : Aucune. Ni base légale, ni base constitutionnelle, ni base jurisprudentielle. Aucun livre, en France, ne peut-être librement reproduit, sans le consentement de l'auteur et sans citer ses sources. 

La fin : Elle dépend de vous. L’histoire est en train de s’écrire.

 

Nous contacter : 
contact@monmotadire.fr
Conception de Mon mot à dire, auteur des textes : Corinne Morel

Conception de Mon mot à dire,  gestion des relations presse :

Patricia Brunel

Si vous partagez les contenus de Mon mot à dire, merci de citer vos sources et de respecter l’exception de courte citation.
Pour diffuser de longs extraits, vous pouvez demander les autorisations à Mon mot à dire.