Une décision d'injustice

<< Nouvelle zone de texte >>

UNE DéCISION D'INJUSTICE de Corinne Morel, aux éditions LGO

Les pays qui s'en prennent aux livres ne sont pas des démocraties

L'histoire d'un procès en sorcellerie indigne de la France du XXIème siècle.

Un livre sur un scandale judiciaire, qui changera radicalement votre regard sur notre société. Un livre rythmé qui se lit comme un roman.

Entre résistance et résilience, Une décision d’injustice est à la fois un témoignage troublant, une réflexion argumentée en fait et en droit, un cri d’alerte et d’indignation sur l’anéantissement programmé du principe de citation et du droit moral de l’auteur sur son œuvre.

Une décision d’injustice, c’est l’espoir de faire triompher la vérité sur le mensonge et la justice sur l’injustice. C’est aussi l’hommage que Corinne Morel rend aux milliers de personnes qui la soutiennent, dont des centaines d’auteurs et de créateurs.

Le combat n’est pas terminé… loin s’en faut !

Si nous ne faisons rien, demain, les juges choisiront ce que nous lirons.

Plus qu’une lecture, lire Une décision d’injustice, c’est un acte militant, une façon pacifique et instructive de dire « plus jamais ça ».

 

Extrait de la préface :

 « Dans son livre Une décision d’injustice, Corinne Morel explique cliniquement comment de la défense de ses droits d’auteure, une écrivaine, victime de plagiat, devient coupable.

Les plagiaires se plaignent de ne pas pouvoir plagier… et l’auteure se trouve condamnée à des amendes et frais de justice indus !

‘‘La vérité et la justice sont souveraines car elles seules assurent la grandeur des nations’’, criait Emile Zola, lors de l’affaire Dreyfus. En lisant ce présent livre, on ne ressent guère la notion de grandeur de la justice, nous sommes plutôt dans les tréfonds de Lilliput.

Corinne Morel se bat et nous serons inlassablement à ses côtés, pour que justice retrouve raison car comme disait, moins sérieusement (quoique ?), Michel Audiard : ‘‘la justice, c’est comme la Sainte Vierge, si on ne la voit pas de temps en temps, le doute s’installe’’.

Alors croyons aux miracles, non ceux des loups, mais ceux des agneaux toujours opprimés et qui sait, peut-être qu’après la publication de cet ouvrage, en quelque grotte de la pensée humaine ou au-delà des méandres tortueux des pensées magistrales, la Justice, telle la Sainte Vierge à Lourdes, daignera apparaître dans tout l’éclat de son apparat, à savoir nue comme l’est toujours la Vérité. » 

Jacques Bruyas, romancier, auteur dramatique, Président de l’Union des écrivains Auvergne-Rhône-Alpes et de l’Association Internationale des écrivains et éditeurs francophones

 

Une décision d'injustice (262 pages) : Lire les premiers chapitres.

 

La pétition :

 

Les auteurs et créateurs ne sont pas des esclaves.

Mobilisons-nous pour défendre nos droits.

Signer la pétition : Le Gouvernement trahit les auteurs, mobilisons-nous, sans auteurs, plus de culture !

 

 

 

Nous contacter : 
contact@monmotadire.fr
Conception de Mon mot à dire, auteure des textes : Corinne Morel

Conception de Mon mot à dire,  gestion des relations presse :

Patricia Brunel

Si vous partagez les contenus de Mon mot à dire, merci de citer vos sources et de respecter l’exception de courte citation.
Pour diffuser de plus longs extraits, demandez les autorisations à Mon mot à dire.